Trouver un fil rouge – Partie 1

Pour rendre une formation digitale plus attractive, une technique consiste à l’ancrer dans une histoire, un univers : on appelle cela un fil rouge.

Il peut prendre de nombreuses formes : enquête, découverte d’un nouveau monde, gestion d’une ville, construction d’un écosystème, simulation de jeux télévisés…

Sa seule limite : votre imagination.

Vous ne vous sentez pas l’âme créative ? Pas de panique !

La créativité c’est comme tout, ça se travaille et il existe quelques techniques pour arriver à faire émerger une idée.

Mettons cela en pratique.
Imaginons que nous souhaitons créer différents fils rouges pour une formation sur les techniques de vente avec comme cible apprenant des vendeurs de chaussures.

Au pied de la lettre

L’idée est simple, reprendre le thème de la formation et le développer.

Exemple : Nous leur ferons vivre la journée type d’un vendeur de chaussures, des échanges avec des clients et des décisions à prendre en fonction des attentes des clients.

La bissection symbolisante

Ici, nous allons faire se rencontrer deux univers qui n’ont à priori rien à voir entre eux. On s’éloigne de l’univers de la formation pour se concentrer sur le savoir à transmettre.

Exemple : Un extraterrestre vend des vaisseaux spatiaux (qui ont d’ailleurs une étrange forme de chaussure) à ses clients, quelles sont ses techniques ?
Comme pour les chaussures, les notions d’usages, spécificités, tailles, etc. vont être importantes pour bien se déplacer.

L’hyperbolisation sympathique

Avec ce procédé, tout est dans l’exagération. On propose ainsi des situations décalées. Pour ce procédé, les notions de « fun » et d’humour sont importantes. L’autodérision est un plus.

Exemple :  Sous le format d’un jeu télé, « Qui veut acheter ma chaussure ? », des vendeurs devront trouver les meilleures formules et les meilleurs arguments pour convaincre leurs clients et remporter le prix du meilleur vendeur !

Le concept à contre-pied

Ici, l’idée est de montrer à notre cible le contraire du message que l’on veut faire passer.
Le but est d’abord d’intriguer puis de convaincre par le rejet de l’antithèse.

Exemple : Comment faire pour ne plus arriver à vendre ces chaussures qui sont pourtant un bestseller ?!

Envie d’en savoir plus ? Découvrez la partie 2 !

Laisser un commentaire